27. novembre 2020

Une passerelle bois pour relier Vollèges et Sembrancher

Il s’agit d’une première pour un ouvrage de ce type qui soit 100% bois, réalisé localement et de taille conséquente: le sentier didactique et la passerelle reliant Vollèges et Sembrancher ont été achevés en août dernier avec succès. 

Sur l’initiative du Centre régional d’études des populations alpines CREPA, les communes de Vollèges et Sembrancher en Valais ont mis en place un sentier didactique «Labo- Nature», proposant des informations sur le développement du district d’Entremont. Destiné aux familles et aux écoliers, il a été réalisé en collaboration avec la HEP de Saint-Maurice. Sur un parcours de 3,5 km, dix panneaux thématiques abordent des sujets variés tels que le développement urbanistique, la biodiversité, les activités viticoles ou encore l’exploitation minière et forestière de la région. Accessible à tout marcheur, ce parcours passe d’une rive à l’autre de la Dranse, au lieu-dit «Les Trappistes». Pour relier les deux rives, une magnifique passerelle en bois a été inaugurée le 22 août écoulé. 

Défi technique… 

D’une portée de plus de 40 mètres et pesant près de 20 tonnes, cette passerelle a représenté un défi technique et logistique pour Michel Frossard, patron de l’entreprise Frossard Charpente et Menuiserie Sàrl et pour l’ingénieur Patrice Dayer du bureau Renaissance Bois Sàrl. «En premier lieu, il s’agit d’un défi technique de conception en raison de l’utilisation du bois sur une portée cintrée de plus de 41,50 m, avec une portée entre les appuis de 37,20 m. 

Le fait d’utiliser le bois au-dessus d’un cours d’eau nécessitait aussi de devoir réaliser des éléments porteurs qui puissent rester à l’abri des intempéries. Un caisson a ainsi été conçu autour de la partie porteuse en épicéa lamellé-collé pour le protéger. Sur les faces et au-dessus, ce caisson est en mélèze, avec une couche d’étanchéité bitumeuse. Les ingénieurs en génie civil du bureau Huber & Torrent SA, ont effectué les calculs pour respecter les exigences cantonales en lien avec la hauteur des crues et conçu les culées en fonction» raconte Michel Frossard à la rédaction de l’IDB (=Industriel du Bois). Patrice Dayer relève de son côté que «les exigences de durabilité jouaient également un rôle important pour une construction extérieure en libre accès, mais la technique actuelle - très avancée pour le matériau bois- a permis de prouver que nous avions toutes les cartes en main pour relever ce défi. De ce fait, nous n’avons pas rencontré de difficultés majeures, le projet s’appuyant sur les normes SIA standard». 

Au niveau de la réalisation, l’entreprise JPF-Ducret SA, particulièrement bien équipée pour assurer la conception de pièces de grandes dimensions, a été mandatée pour la structure en lamellé-collé cintrée. Le montage s’est également effectué dans leur halle à Yverdon-les-Bains. 

…et logistique 

La passerelle représentait aussi un défi logistique de par son envergure et son poids: «Le transport jusqu’à Sembrancher s’est effectué par camion. La pose a été réalisée de nuit, à l’aide de deux autogrues de grande capacité, utilisées pour le levage. La pose a ainsi pu s’effectuer en une vingtaine de minutes seulement, au millimètre près», se réjouit Michel Frossard. Il ne restait plus que la pose du plancher en mélèze et des balustrades avec les armoiries des communes à réaliser sur site avant l’inauguration du 22 août. 

100% bois suisse et 2’100 heures de travail 

L’ensemble du projet a été réalisé en bois suisse et une certification est en cours. Les arcs porteurs sont en épicéa suisse lamellé-collé et les revêtements, le plancher et les garde-corps sont en mélèze du Val d’Entremont. Comme le relève M. Frossard, les maîtres d’ouvrage (communes) souhaitaient valoriser la filière bois locale de même que le développement économique durable, et se sont associés aux acteurs de la région. 

La production a elle aussi été locale : entre octobre 2019 et mars 2020, cinq personnes ont travaillé en parallèle sur le projet, ce qui représente environ 2'100 heures de travail. 

Expérience à renouveler 

Même si les acteurs du projet soulignent que la collaboration entre les différentes entreprises impliquées a parfaitement fonctionné, Patrice Dayer souhaite toutefois encore plus d’esprit d’équipe et conclut: «Notre filière souffre d’individualisme dans sa chaîne de transformation, je partage notre satisfaction avec chaque apprenti et artisan bûcheron, scieur, menuisier et charpentier. Il s’agissait aussi de rappeler que le bois a toutes les qualités pour être utilisé dans des ouvrages originaux d’importance, qu’ils soient privés ou publics». 


Informations techniques 

Maître d’ouvrage
Communes de Vollèges et Sembrancher 

Ingénieurs
Ingénieur concepteur bois : Renaissance Bois Sàrl 
Ingénieur béton pour culées : Bureau d’ingénieurs Huber & Torrent SA 

Entreprises 
Construction bois : Frossard Charpente et Menuiserie Sàrl 
Maçonnerie des culées : Manenti & Farquet SA 
Etanchéité : Georges Dorsaz & Fils SA 

Sous-traitants
Fourniture et taille bois lamellé collé cintré : JPF-Ducret SA 
Fourniture pièces métalliques d’appuis : STA SA 
Transport : Zumwald Transports SA 
Grues pour pose de la passerelle : Momect SA 
Amortisseur TMD : Maurer CH GmbH 

Données techniques 
Longueur totale de la passerelle : 41,5 m 
BLC cintrées : deux pièces épicéa, largeur 240 mm, hauteur 950 à 1500 mm, longueur 41,5 m Revêtement supérieur : BLC épicéa 120 x 1610 mm (largeur passerelle) revêtue d’une étanchéité bitumineuse 
10 entretoises pour écartement, BLC 120 x 960 mm (960 mm = largeur entre pièces cintrées) 
1 panneau inférieur CLT 100 x 960 mm 
Revêtement protecteur des poutres cintrées en lames de mélèze, épaisseur 24 mm sur lambourdes 
Plancher sur étanchéité en mélèze, épaisseur 45 mm sur lambourdes 
Balustrade en mélèze 

Pour découvrir la passerelle sur site : 
« LaboNature Entremont », coordonnées : 2›576›279, 1›103›099 

 

Texte : Nathalie Bocherens, FRECEM ; adaptation Floriane Dudek – Photos et plans : Frossard Charpente et Menuiserie Sàrl, Renaissance Bois Sàrl 

 

Personnel, rapide et direct

Vous voulez connaître nos objectifs ? Abonnez-vous à notre newsletter! Pour toute question, le siège central de Cadres de la Construction Suisse se tient volontiers à votre disposition.

Cadres de la construction proche de chez vous

Nos sections forment le réseau régional, favorisent la sociabilité et se tiennent à disposition pour répondre aux questions.

S'abonner à la newsletter