08. novembre 2018

Futur en tous genres: Filles et construction

Filles et construction : vous avez dit incompatible ?

Le 8 novembre dernier, « Filles et construction » faisait pour la première fois halte dans le canton de Neuchâtel lors de la journée Futur en tous genres : un directeur comblé, et un programme diversifié. Expérience à renouveler !

L’atelier « filles et construction », mis sur pied en 2011 par Cadres de la Construction Suisse en collaboration avec la Société Suisse des Entrepreneur (SSE), s’inscrit dans le cadre du Futur en tous genres. La devise : nouvelles perspectives pour filles et garçons. Les filles découvrent ainsi des professions dites « masculines », tandis que les garçons s’essaient à des activités estampées « féminines ».

Une première…

Ce jeudi 8 novembre 2018, dans les couloirs et halles du CPMB (Centre professionnel des métiers du bâtiment) à Colombier, les cours interentreprises battent leur plein et la routine suit son cours normalement. Ou presque. En effet, ce jour est une première dans son histoire, et le directeur, Olivier Schmid, ne cache pas son enthousiasme. « Chaque fille intéressée par les métiers de la construction est précieuse. Il s’agit de bien informer le jeune public, notamment sur les débouchés ultérieurs. » Malgré un nombre de participantes bien au-dessous des espérances (2 inscriptions pour 12 places disponibles), le programme est maintenu et Sophora Challendes s’en réjouit « J’ai pu, entre autres, construire un mur en briques, aider à poser des bordures de trottoir et souder des plastiques : tout était bien ! »

Programme diversifié et orienté pratique

La journée commence à 9h00. Après une brève présentation de plus de 20 métiers enseignés au CPMB et du système de formation duale, place à la pratique. Toujours en compagnie de O. Schmid, nous nous rendons à la halle des maçons : nous exerçons la pose de briques, sous l’œil attentif de Filipe Helder, apprenti de 3ème année ; puis nous passons à la halle des constructeurs de routes, où nous assistons tout d’abord à quelques minutes de théorie avant d’apprendre à poser des bordures de trottoirs. Après une pause bien méritée et un repas chaud offert par le CPMB, c’est reparti dans les ateliers : menuiserie puis installateur sanitaire. En mettant « la main à la pâtes » et ayant un contact direct avec les apprentis en formation, les filles ont la possibilité, au CPMB, de se faire une bonne idée du quotidien dans les diverses professions visitées.

A 15h00, il est temps de faire le bilan de la journée et prendre congé des collaborateurs du CPMB. « Je m’imaginerais bien dans une profession en menuiserie » : résume Sophora, contente de son choix et de la découverte de professions qui lui étaient jusqu’à présent complètement inconnues. Pour le CPMB, la mission est accomplie : Sophora ne se dit en rien intimidée à l’idée de travailler dans un milieu plutôt masculin. Tania von Allmen, constructrice de route en 3ème année d’apprentissage, l’a particulièrement marquée. Coiffeuse de première formation, Tania a ensuite opté pour la construction : « j’aime être dehors, et travailler avec des hommes : la communication est simple et franche ! Et le job passionnant ». Vous avez dit filles et construction incompatible ?

Rendez-vous l’année prochaine, le 14 novembre 2019….

Personnel, rapide et direct

Vous voulez connaître nos objectifs ? Abonnez-vous à notre newsletter! Pour toute question, le siège central de Cadres de la Construction Suisse se tient volontiers à votre disposition.

Cadres de la construction proche de chez vous

Nos sections forment le réseau régional, favorisent la sociabilité et se tiennent à disposition pour répondre aux questions.

S'abonner à la newsletter