20. novembre 2019

Filles et construction: découvertes et questionnement sur l'avenir

Le projet spécial « Filles et construction » de la journée nationale « Futur en tous genres » a une fois de plus attiré de nombreuses filles dans les écoles, halles de maçons et entreprises de construction. A l’échelon national, plus de 200 filles ont participé à cette journée hors cadre. Parmi les organisateurs se trouvait comme en 2018 le Centre Professionnel des métiers du bâtiment (CPMB) à Colombier. Regard sur une journée remplie de découvertes et questionnements….

L’organisation de la journée « Futur en tous genres » est un investissement que son directeur, Oliver Schmid, ne regrette pas « Le but consiste avant tout à montrer aux jeunes diverses perspectives et possibilités de formation, ainsi que stimuler les réflexions quant à leur avenir ». Il aime rendre son public – ce jeudi un groupe de 5 filles – attentif à l’importance des métiers de la construction : « Sans les menuisiers, maçons, ferblantiers, installateurs sanitaires, etc. vous n’auriez pas de chez soi ! ». Malgré des projets d’avenir divergents, pour les unes déjà assez clairs et pour les autres encore vagues, Marie, Alissia, Norane, Iara et Daphné sont venus afin de « voir quelque chose de nouveau ».

Expérimenter

Après une brève présentation des métiers enseignés au CPMB, les filles s’équipent de chaussures de sécurité, accessoire obligatoire pour entrer dans les ateliers : une première expérience ! Dans la halle des constructeurs de route tout comme dans l’atelier des installateurs sanitaires, la pratique prend directement le dessus. Les cours interentreprises des apprenti(e)s de 1ère, respectivement 3ème année, battent leur plein. Pourtant, chacun donne volontiers de son précieux temps pour accompagner les invitées du jour. De la pose de pavés à la soudure et au brasage, en passant par la conduite d’un rouleau compresseur, les filles touchent, expérimentent, transforment et créent. Des matériaux et techniques encore inconnus mettent tous les sens à contribution.

Apprendre

Les ateliers se déroulent sous l’œil expert des formateurs du CPMB qui présentent les projets, expliquent les travaux en cours, les objectifs des examens, les règles, etc. En regardant les instructions, les schémas et la théorie, Marie s’étonne:  « Il y a pas mal de maths finalement ! » et avoue ne pas avoir beaucoup d’affinité avec cette branche. Elle continue toutefois en affirmant que « tout m’intéresse, même si je ne peux, pour le moment, pas m’imaginer travailler dans le domaine ! ». Iara, elle, impressionne Dylan, avec qui elle soude et brase : « Son travail est parfait, elle m’épate ! » dit-il en mettant de côté une pièce réalisée en commun pour sa prochaine note… Pendant ce temps, l’autre groupe de filles réalise du pavage, qui sera également noté par l’expert. L’apprenti est soulagé quand il apprend la note : 5,5 ! Un échange s’établit, les uns apprennent des autres et s’interrogent mutuellement.

Se questionner

Quand l’heure du bilan sonne, les cinq jeunes filles remarquent que la journée a vite passée, et Alissia lâche « Quand je pensais à ma profession future, je n’aurais jamais imaginé ce domaine, mais là… » Bien qu’elle n’achève pas sa phrase, force est de constater que le travail de réflexion souhaité par Olivier Schmid a déjà commencé. Connaître les perspectives et la variété des métiers, être conscient de l’engagement personnel demandé mais aussi des débouchés des diverses formations, est au cœur des préoccupations du directeur. Le CPMB s’engage avec conviction dans la promotion des métiers, et vise à toucher le spectre le plus large de jeunes – parmi eux les filles. Le « futur en tous genres » fait partie de ce programme et Marie, Daphné, Alissia, Iara et Norane en sont très probablement reconnaissantes.

Personnel, rapide et direct

Vous voulez connaître nos objectifs ? Abonnez-vous à notre newsletter! Pour toute question, le siège central de Cadres de la Construction Suisse se tient volontiers à votre disposition.

Cadres de la construction proche de chez vous

Nos sections forment le réseau régional, favorisent la sociabilité et se tiennent à disposition pour répondre aux questions.

S'abonner à la newsletter